Logo d'A l'état Brut

LIMOUSINERIE ET CONSTRUCTION EN PIERRE

Durables et esthétiques, les murs en pierre qui parsèment les campagnes et les villes du monde entier suscitent toujours l'admiration. Dommage que les règles de la construction en pierre soient aujourd'hui presque totalement oubliées, et que l'on voie autant de réalisations baclées ou sans âme...

La pierre : un matériau simple à mettre en oeuvre, économique, durable

Constitué de pierres assemblées avec ou sans mortier (on parle alors de pierre sèche : voir l'article correspondant), le mur en pierre est une construction simple, demandant relativement peu de moyens techniques. Le coût prohibitif de la pierre est une idée reçue, il y en a pour tous les budgets. Il est essentiellement déterminé par la nature de la pierre, sa disponibilité, le type de finition voulu.
C'est de plus une construction faite pour durer, à condition que soient respectées les règles de base.

Le mur en pierre : résistant, esthétique... et respirant

Les principales qualités d'un mur en pierre bâti à la chaux ou la terre sont sa tenue dans le temps et son esthétique. En effet un mur en pierre possède une qualité que n'ont pas la plupart des autres modes de construction : la souplesse! Le mur en pierre a une capacité d'absorption des chocs et de déformation incroyable. L'utilisation de mortiers au ciment et de fondations en béton duminue fortement ces qualités. Cela condamne une autre des qualités du mur en pierre : il est respirant, c'est à dire qu'il absorbe et restitue plus ou moins l'humidité de l'air selon sa constitution.

Ecologique

Des matériaux naturels ayant subi peu de transformations, un recours à la main d'oeuvre plutôt qu'à la machine, la proximité des carrières ou la disponibilité de la pierre sur place sont autant de facteurs qui peuvent faire d'un mur en pierre un acte écologique.

Quelques règles importantes pour contruire un mur en pierre

Le choix de la pierre

L'exposition au gel, à la chaleur et à l'humidité sont les principales contraintes auxquelles il faut porter attention. Certaines pierres, bien qu'extrêmement cohérentes et résistantes, sont très poreuses, et souffrent fortement de l'humidité et des phénomènes de cristalisation des sels minéraux contenus dans les sols (grès et calcaires tendres utilisés pour la taille et la sculpture par exemple). Certaines pierres ont une consistance feuilletée, sont veinées, ou contiennent de l'argile, et peuvent éclater sous l'effet des cycles de gel/ dégel (certains calcaires, schistes, grès).

La construction

L'assemblage d'un mur doit respecter certaines règles fondamentales. Le mur doit posséder une fondation saine, pouvant supporter son poids sans s'affaisser, de préférence en pierre elle aussi, ou en béton armé dans certains cas.
Le mur doit être bâti à la verticale, ou avec du fruit. Ses faces doivent être alignées au cordeau. Il faut aussi apporter un soin particulier à l'assemblage des pierres : croisement pour éviter les 'coups de sabre', assise horizontale pour éviter les glissements, pierres ancrées profondément dans le mur, sens de la pierre...
Le mortier utilisé pour le bâti doit aussi être choisi avec soin, ciment est rarement synonyme de résistance dans le domaine de la pierre...

L'entretien

La végétation, l'exposition aux intempéries ou à l'humidité, des joints ou des enduits mal entretenus, ou réalisés avec des mortiers inappropriés sont autant de points de départ de dégradations plus ou moins importantes des murs en pierre. L'entrerien des murs en pierre est trop souvent négligé et conduit souvent à leur effondrement.

Retour à la page Techniques