Logo d'A l'état Brut

MAÇON DU BÂTI ANCIEN, DECAZEVILLE 2007

Cette formation, proposée par l'AFPA, propose un tour d'horizon des différentes tâches de restauration du patrimoine. Voici quelques réalisations qui peuvent susciter quelques idées.

Une formation spécialisée autour des techniques de construction anciennes

L'AFPA a créé en 2007 la première formation spécialisée aux techniques de maçonnerie ancienne : la formation 'Maçon du Bâti Ancien'. C'est une formation diplômante qui est reconnue par l'état.
Elle a pour but de mettre sur le marché des spécialistes de la restauration des bâtiments anciens, que ce soit dans un cadre rural ou citadin. Les maçons du bâti ancien sont spécialistes des matériaux anciens : pierre et pierre de taille, enduits et maçonneries à la chaux, sols anciens (carreaux et pierre), etc.
La formation est orientée 'préservation du patrimoine' : on aborde le bâti ancien dans un cadre historique, on cherche la concordance des styles et des matériaux, on respecte et on perpétue le travail des anciens. Le maçon du bâti ancien est plus qu'un maçon, c'est un passionné, qui s'intéresse à l'histoire et à l'esthétique du bâti, qui travaille dans le respect de la matière et de la technique.
Le maçon du bâti ancien travaille souvent aux côtés du tailleur de pierre, mais là où celui-ci dessine et réalise des assemblages complexes en atelier, le maçon du bâti ancien travaille sur chantier, réalise des murs en pierre brute, réceptionne, pose et le rejointoie les pierres de taille qui sortent de l'atelier, rénove, décore et aménage les vieilles maisons...
C'est un spécialiste qui connait ses matériaux et les solutions à mettre en oeuvre.

Pourquoi former des spécialistes?

Maçonnerie moderne et maçonnerie à l'ancienne : des règles différentes

Ce qui est bon avec les matériaux modernes ne l'est pas forcément avec les matériaux anciens.
A la différence des maçons traditionnels, la démarche des maçons du bâti ancien est spécifiquement orientée matériaux anciens. Ils ont une meilleure lecture des problèmes qui y sont liés, et savent précisément comment y répondre sans dénaturer ou abîmer des constructions qui ont souvent traversé les siècles.
Pour faire du bon travail en bâti ancien, il faut un peu oublier les acquis et les préjugés de l'ère du ciment et du béton armé, pour s'ouvrir à un mode de pensée totalement différent : la rigidité et l'imperméabilité du ciment ne font en effet pas toujours bon ménage avec nos matériaux anciens, dont les atouts sont plutôt souplesse et perméabilité.
Pour bien comprendre ce qui est en jeu, il faut faire un saut dans le temps, pour revenir à une époque où le ciment n'existait pas encore... et ou pourtant on réalisait courament des ponts, des terrassements, des églises et des cathédrales dont ont sait aujourd'hui la technicité et la résistance : tout ne peut pas être ramené à la vision moderne de la construction!
C'est dans cette démarche de réhabilitation que travaillent les maçons du bâti ancien, pour le plus grand bien de notre patrimoine!

Revenir à la page Réalisations